• English
  • Deutsch
  • Français
  • Español

La guerre du référencement full flash

Comment passer du bonheur à l'enfer ? Essayez donc gOOgle !

Le succès de Robostrike se fonde sur l'intérêt du jeu video lui-même et non sur son optimisation pour les moteurs de recherche. Or, en prenant 75 % de parts de marché à tous les annuaires et moteurs à référencement manuel, Google a, sans le vouloir, fait progressivement disparaitre Robostrike de la toile, tout comme la plupart des autres sites full flash d'ailleurs. Les résultats de Google sont basés sur un algorithme très efficace sur les sites textuels, mais qui est aveugle face à du contenu flash complexe (contrairement à ce qu'on essaie de nous faire croire). Seules les mots contenus dans l'interface sont indexés or Robostrike en a très peu étant principalement composé de code actionscript. Cet effet fût aggravé par un incident technique provoquant de septembre à novembre 2005 notre désindexation totale par google... Ce que fait Google par ailleurs avec tous les outils gratuits qu'il fournit est très bien. Mais lorsqu'il s'agit de référencement de site full flash tel que Robostrike, c'est  un massacre !

Nous nous apercevons, suite à un crash disque en avril 2007, que les machines serveur ont une durée de vie maximum de 4 ans. Bill et Chris sont à nouveau obligés de réinvestir sur une nouvelle machine ... décidément les jeux gratuits, ça peut finir par coûter cher ;)
Pour survivre en matière de référencement, il faut du contenu texte. Qu'à cela ne tienne, nous profiterons en septembre 2007 de l'installation du nouveau serveur, pour mettre en place un forum extérieur au client flash en pur html et css, basé lui aussi, sur la technologie .Net (Yetanotherforum). Il permet de consolider les échanges entre joueurs au sein de la communauté tout en augmentant la surface indexable du jeu.
En décembre 2007 le jeu flash s'offre un nouveau look et un système de publication et de partage des plateaux entre joueurs.

Pendant près de deux ans le jeu ne connaitra pas de grande nouveauté, jusqu'à l'apparition d'un certain Dharokan...